À propos



Vous êtes percussionniste, musicien amateur ou professionnel ? Vous adorez vibrer au rythme des djembés et des doundouns ?

Nous partageons cette fièvre.

Je suis Grégory Boucharat, le concepteur d’accorDjembé.

Le concepteur d'accorDjembé
Le concepteur du système accorDjembé.

Ma passion pour les tambours africains a débuté à l’adolescence : j’ai été emporté par le galop des percussions à 14 ans à peine, lors d’un concert à Nîmes. Cet engouement ne m’a jamais quitté. Je suis batteur depuis plus de 20 ans et j’ai suivi l’enseignement de maître Louis César Ewande pendant 5 ans.

Artiste bénévole, j’ai fait partie de plusieurs associations dont je partage les valeurs. Maintenant, j’accompagne les cours de danse africaine d’une troupe à Bellegarde dans le Gard.
Notre compagnie se produit chaque année lors de manifestations et d’événements. Nous intervenons aussi dans les écoles pour sensibiliser les plus jeunes à la beauté de l’art tribal.

Pourquoi j’ai créé le système accorDjembé 


Comme beaucoup d’entre vous, j’ai toujours remplacé seul les peaux de mes instruments. 

Vous le savez, monter un djembé ou un dundun, c’est long et épuisant ! 

Confronté à la difficulté de cette opération, j’ai imaginé un dispositif qui permettrait à la fois de renouveler les peaux et d’harmoniser l’instrument sans forcer. L’idée du prototype m’est venue un peu par hasard, en observant un objet du quotidien. J’ai présenté cette première ébauche à mes amis musiciens qui m’ont soutenu dans mon projet. 

Je voulais créer une solution innovante, éliminant les contraintes des changements d’une peau de frappe.
Le produit devait respecter certains critères :

  • privilégier une mise en tension sans effort ;
  • permettre un accordage précis ;
  • réduire le temps de travail ;
  • être transportable et facile à ranger.

Développer accorDjembé a nécessité de la patience et du savoir-faire. Je suis ferronnier d’art à Arles et j’ai réalisé une série de prototypes dans mon atelier. 

Je voulais proposer un produit fiable et simple à entretenir. Un dispositif durable, conçu pour une manipulation intensive. J’avais à l’esprit une contrainte majeure : le système d’accordage devait être suffisamment compact pour entrer dans le coffre de n’importe quelle voiture.
Persévérant, j’ai expérimenté, j’ai modifié, j’ai pris mon temps. J’ai élaboré chaque nouvelle version afin de corriger les imperfections de la précédente, jusqu’à remplir chaque critère de mon cahier des charges. Et finalement, j’ai déposé un brevet.

C’est ainsi qu’est né accorDjembé. 

Chaque accorDjembé est préparé avec soin


J’ai créé un appareil original qui correspondait à mes besoins…

À présent, j’ai choisi de partager cette invention avec vous !

Comme je suis attentif à la qualité de mes produits, je façonne, j’assemble et je vérifie chaque pièce dans mon atelier arlésien : tous les détails sont passés en revue. Je conditionne, vends et expédie les objets sans intermédiaire pour garder le contact avec vous et garantir un prix contrôlé.

En un mot, je suis soucieux de mieux vous servir. 

La fabrication d'un accorDjembé
La fabrication d’un accorDjembé.

Mais ce que je préfère dans l’aventure accorDjembé, c’est échanger avec vous.
Découvrir vos avis sur mon produit, partager des astuces, des conseils ou simplement discuter de musique. C’est sans doute la meilleure partie de mon travail. Vous me faites confiance et j’apprécie votre soutien.

Un dispositif qui a fait ses preuves


Les utilisateurs sont unanimes : accorder un djembé n’a jamais été aussi facile ! Je les remercie pour leurs témoignages :

« Je recommande cet outil unique » Maré SANOGO, maître-percussionniste malien.
« De la balle » Vincent Yakasseme Gaou.
« Vraiment nickel !! » Oumar Koné, soliste du ballet Sewa de Djifili.
« Changer les peaux ou les retendre n’est plus une corvée !! » Antoine Brunet dit Tito, de Mazet Production.


Vous êtes musicien ou percussionniste et vous souhaitez partager votre expérience ? Comme moi, vous êtes sensible à la culture africaine ? Retrouvons-nous sur Facebook pour échanger ou laissez-moi un message !